Pharma : c'est quoi ? (1)

Publié le 6 Février 2012

La fin des préjugés sur la Pharmacie !!

 

Voici venu le temps pour les PACES* de faire leurs choix de filière !

L'année dernière, pharmacie a été plutôt boudée ! Si bien que les taux d'accés à la 2eme année (rapport inscrits/reçus) ont bondi ! Avec pour principales conséquences : des étudiants reçus qui n'ont pas eu la moyenne au concours (et parfois même 0 à la spé pharmacie !!) et un taux record d'étudiants au rattrapage pour les partiels de 2eme année...

Même si le système du concours et du numerus clausus sont largement décriés, il faut bien reconnaître que si on perd en sélectivité au niveau de la 1ere année, on risque de se retrouver avec des étudiants en chute libre dans les années supérieures, et donc une dépréciation du niveau de la filière.

Voilà pourquoi, j'ai décidé de faire un peu de propagande pour la pharma ! Je vais essayer de faire tomber les préjugés que les étudiants et les gens en général peuvent avoir sur nos métiers (oui c'est bien au pluriel). 

Cette semaine : 

 

Préjugé n°1 : "je ne veux pas faire que vendre des boites toute ma vie " :

Voilà une vision bien réductrice du métier ! Une pharmacie (officine) n'est pas un commerce comme les autres. On y vend des produits de santé et pas des saucissons. Il y a donc un enjeu de santé publique majeur derrière (et devant) le comptoir.

Les médicaments sont des produits non anondins (à la différence du saucisson) et doivent être utilisés avec précaution, afin d'éviter la survenue d'effets indésirables. Ce point est souvent mal connu, la preuve, c'est le battage médiatique créé par feu-le Médiator... les gens ont découvert que ah oui un médicament ça peut être dangereux. Le pharmacien est donc le garde fou du médecin à ce niveau là, et son rôle est de veiller à l'absence de contre-indications** ainsi qu'à la bonne prise en charge médicamenteuse du patient. Il y a aussi un vrai rôle de conseil pour les médicaments dits "OTC" ou "médication familiale", les appareillages médicaux (déambulateur, athèles, bas de contention..), l'homéopathie, la phytothérapie, les produits cosmétiques et vétérinaires.

 

Donc : Non, Le pharmacien ne fait pas qu'encaisser, il doit vérifier l'ordonnance, conseiller et être capable de répondre aux questions du patient sur les médicaments, interagir avec ses fournisseurs, se former sur les nouveaux médicaments, gérer son équipe. C'est un métier avec une grande part de social

 

Par ailleurs, il existe beaucoup d'autres possibilités d'exercer la pharmacie ailleurs que dans une officine : à l'hôpital en tant que biologiste, gestionnaire de la pharmacie de l'hôpital, responsables des infections nosocomiales (...), dans l'industrie pharmaceutique en tant que responsable des affaires réglementaires (interlocuteur des agences nationales de santé), galéniste (mise au point de nouvelles formulations), chercheur (...), dans les agences nationales de santé (HAS, Agence du médicament), dans les universités en tant qu'enseignant-chercheur, en ville en tant que biologiste (laboratoires d'analyses)...

 

Si vous n'êtes pas convaincu ou si vous avez des questions, n'hésitez pas, laissez un petit mot ^^

 

*PACES : première année commune de santé. Fusion de l'ex-PCEP1 et de la PCEM1 (1ères années de pharmacie et de médecine) issue d'une réforme des études de santé (depuis la rentrée 2010). Les étudiants peuvent accéder à 4 concours différents menant aux professions de santé suivantes : pharmacien, médecin, sage-femme, dentiste, kiné, ergothérapeute.

**Contre-indications : CI pour les intimes. Maladies et/ou associations médicamenteuses justifiant de NE PAS utiliser le médicament en question. A ne pas confondre avec "effets indésirables" qui sont des EFFETS non souhaités et gênants de l'utilisation du médicament.

Rédigé par un-petit-brin-dair

Publié dans #PACES, L2 et réforme

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :