Bilan de la 5 AHU et de l'externat de pharmacie

Publié le 7 Juillet 2012

Après 9 mois de stage(s), c'est le moment de faire le bilan

 

1er stage : Stérilisation centrale : vraiment un super stage, j'ai découvert un domaine que je ne connaissais pas du tout, j'ai participé à écrire un support de formation, ai assisté à plusieurs opérations au bloc cardiaque et neuro chir (je venais pour les instruments hein!)

 

2ème stage : rhumatologie : encore un bon stage, agréablement surprise après tout ce qu'on m'avait dit sur les stages cliniques. J'ai participé à la visite des médecins, fait des fiches de pharmacovigilance, donné mon avis sur les prescriptions, et surtout, j'ai appris beaucoup non seulement sur les maladies rhumato (ostéoporose, polyarthrite, spondylarthropathie), j'ai même commencé à voir des choses sur les radio (youpi!), mais aussi au niveau des traitements.

 

3ème stage : soins palliatifs : sur ce stage aussi j'ai été favorablement surprise. J'avais beaucoup d'a priori avant d'y aller et d'ailleurs j'ai pas hésité à dire que c'était mon dernier choix...

La mort, la détresse des familles, tout ça m'inquiétait. En fait, même s'il y a eu plusieurs décès durant mon stage, j'ai aussi vu des gens venir et repartir beaucoup mieux.

Ce service porte bien mal son nom, d'ailleurs la chef préfère qu'on dise "soins de support" ce qui convient aussi beaucoup mieux à la philosophie du service; Il s'agit d'accompagner les familles et aider les patients, en soulageant la douleur bien sûr, mais aussi l'angoisse, les nausées, et en prodigant tous les soins nécessaires pour rendre les gens plus heureux et plus paisibles. les soins de support ne sont pas un service où les gens "viennent pour mourir", au contraire, ils viennent là pour vivre, et vivre mieux.

 

4ème stage : laboratoire de génétique : après seulement 2 semaines de stage, je peux juste dire que je ne fais que du secrétariat !

 

Bon maintenant quelques éléments plus concrets pour les nouveaux 5AHU :

La grosse question qui préoccupe (normalement) tout le monde à ce stade de l'année, c'est "mais qu'est-ce qu'on peut bien faire en stage clinique ? "

Bien sûr ça dépend des services, mais grosso modo :

- vous suivrez la visite des médecins (en général il y en a deux par semaine avec les médecins seniors, sinon ce sont les internes qui les font),

- vous pourrez analyser les prescriptions faites par les médecins et tenter de vous faire entendre quand un truc ne va pas ("mais puisque que je vous dit qu'on en fait plus de la péristaltine !") ou encore faire des recherches d'iatrogénie ou remplir des fiches de pharmacovigilance.

- vous pourrez si vous souhaitez vous investir un peu, faire des petits travaux de fond (du genre modifier des protocoles de soins, participer à une étude clinique), ça peut vous donner du grain à moudre pour faire une plaquette, voire même une thèse (pour les officinaux).

- vous aurez l'immense honneur de faire les périmés dans les armoires de services,

- parfois même on vous demandera de réviser la dotation du service (c'est à dire les médicaments qui sont livrés systématiquement 2 fois par semaine). C'est beaucoup de travail, car il faut voir avec les infirmières les besoins qu'elles ont, les médicaments qu'elles n'utilisent jamais, puis remplir une feuille de modification, et ensuite réorganiser complétement l'armoire pour que tout soit en ordre alphabétique à nouveau.

Sachant que dans beaucoup de services cliniques, personne ne vous donnera quelque chose à faire si vous ne demandez rien, et même si on vous donne un truc à faire, ça risque de ne pas vous occuper très longtemps.

Voilà pour le scoop de l'année, le voile est levé sur les fameux stages cliniques...

Rédigé par un-petit-brin-dair

Publié dans #La 5ème année

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :